Acceuil / Actualités / Classement de la corruption

Classement de la corruption

Transparency International propose chaque année un rapport sur la corruption en Afrique et de manière générale dans le monde

Le document présente le classement de 176 pays et met en exergue cette année la relation entre la corruption et les inégalités qui se nourrissent mutuellement pour créer un cercle vicieux entre la corruption, l’inégale répartition du pouvoir dans la société, et la répartition inégale de la richesse. « Dans beaucoup de pays, les populations ne parviennent pas à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires et vont se coucher affamées chaque nuit à cause de la corruption, pendant que les puissants et les corrompus mènent un train de vie somptueux », constate José Ugaz, président de Transparency International.

Les pays Africains et la corruption

L’organisation indique également que la corruption et les inégalités alimentent le populisme. L’échec de la classe politique traditionnelle à lutter contre la corruption fait grandir le cynisme au sein des populations qui se tournent vers les leaders populistes qui ont beau jeu de promettre la fin de la corruption et l’abolition des privilèges. Un discours très actuel au vu des grandes tendances de l’année 2016 dans le monde politique.

En ce qui concerne le classement, le Danemark et la Nouvelle-Zelande se partagent la première place mondiale suivis de la Finlande, la Suède et la Suisse.

En Afrique subsaharienne, le Botswana se classe premier pays le moins corrompu, suivi du Cap vert (38ème), de Maurice (50ème) qui est à égalité avec le Rwanda tandis que la Namibie (53ème) ferme la marche du Top 5.

A l’autre extrémité du classement on retrouve le Soudan (170è), le Soudan du Sud (175è) et la Somalie (176è), également bon dernier mondial.

Sur une échelle de 1 à 100, la moyenne globale est de 43, signe que la plupart des pays a encore des efforts à faire pour endiguer le phénomène.

Classement index Transparency International 2016

Classement Africain Pays Classement mondial
1er Botswana  35ème
2ème Cap Vert  38ème
3ème Maurice 50ème
3ème Rwanda 50ème
5ème Namibie 53ème
6ème Sao Tomé & Principe 62ème
7ème Senégal 64ème
7ème Afrique du Sud 64ème
9ème Ghana 70ème
10ème Burkina Faso 72ème
11ème Tunisie 75ème
12ème Lesotho 83ème
13ème Zambie 87ème
14ème Libéria 90ème
14ème Maroc 90ème
16ème Bénin 95ème
17ème Gabon 101ème
17ème Niger 101ème
19ème Côte d’Ivoire 108ème
19ème Ethiopie 108ème
19ème Algérie 108ème
19ème Egypte 108ème
23ème Mali 116ème
23ème Tanzanie 116ème
23ème Togo 116ème
26ème Malawi 120ème
27ème Djibouti 123ème
27ème Sierra Leone 123ème
28ème Nigeria 136ème
29ème Guinée 142ème
29ème Mauritanie 142ème
29ème Mozambique 142ème
32ème Cameroun 145ème
32ème Gambie 145ème
32ème Kenya 145ème
32ème Madagascar 145ème
36ème Ouganda 151ème
37ème Comores 153ème
38ème Zimbabwe 154ème
39ème RD Congo 156ème
40ème Burundi 159ème
40ème Republique centrafricaine 159ème
40ème Tchad 159ème
40ème Congo 159ème
44ème Angola 164ème
44ème Erythrée 164ème
46ème Guinée Bissau 168ème
47ème Libye 170ème
47ème Soudan 170ème
49ème Soudan du Sud 175ème
50ème Somalie 176ème

Aaron Akinocho avec l’Agence Ecofin

A propos Thierry Barbaut - Stratégie numérique - Expert Afrique

Thierry Barbaut - Stratégie numérique - Expert Afrique
Développement stratégie numérique - Expert Afrique - Ecosystème NTIC. - Consultant et rédacteur www.info-afrique.com - www.financeafrique.com & www.afriquetechnologie.com